Les Intergalactiques 2017

Je suis allé aux Intergalactiques, le festival de science-fiction de Lyon. Comme d’habitude, il y avait le salon du livre et les conférences. Le festival compte aussi de nombreuses projections de films. Mais certaines choses ont attiré mon attention.

De partout, il y avait les affiches du festival. C’est surtout sa couleur rouge qui m’a embêté puisque, avec le thème de la politique pour cette édition, elle symbolise le communisme. Ensuite, je découvre un bulletin « Philippe POUTOU » scotché sur le tiroir-caisse du bar. J’avais davantage l’impression d’être à une convention communiste/trotskiste qu’à un festival de science-fiction. Manquait plus qu’on nous fasse chanter en choeur L’Internationale.

Que de nombreux acteurs de la SF soient à Gauche, voire à l’Extrême-Gauche, ne me dérange pas. Chacun pense et écrit ce qu’il veut. Le problème est cette impression qu’on veut se servir de la science-fiction pour influencer ses fans. Cette coloration rougeoyante de l’affiche restreint le public que le festival vise, ce qui freine par conséquent son développement tout en favorisant les idées préconçues.

La science-fiction n’est au service d’aucun mouvement politique, philosophique, religieux ou économique. La science-fiction n’est au service que de ceux qui l’aime. Oui, la passion ! C’est ce qui fait de nous des humains.

Autre inconvénient de cette communication : elle ne reflète pas exactement les conférences puisque celles-ci ne reflétaient aucun militantisme. C’est en tout cas mon impression. De ce point de vue, l’affiche manque encore une fois sa cible. Ceci dit, ce n’est pas bien terrible puisque le fandom penche déjà très à Gauche. Toutefois, cette dissonance n’est pas très reluisante. Elle traduit peut-être d’un conflit inconscient d’organisateurs tiraillés entre la volonté de faire connaitre le genre qu’ils aiment et la tendance à valoriser leurs idées politiques personnelles.

Le rôle de la science-fiction en politique est, au mieux, d’aider l’intéressé à se faire sa propre opinion et de lui présenter des systèmes ou des méthodes auxquels il n’aurait pas pensé dans un contexte différend.

Il y a aussi des aspects très appréciables dans ce festival comme la gratuité du salon du livre et des conférences.

Maintenant, que le festival prospère et s’ouvre réellement à tous, avec une belle comme appropriée, plus d’auteurs et plus de conférences !

La fameuse affiche rougeoyante

Publicités

2 réflexions sur “Les Intergalactiques 2017

  1. Cette sensibilité politique est parfaitement décelable dans les écris français. Je trouve très dommage et trés dommageable pour la SF que l’ensemble du panel politique et surtout de philosophie politique ne soit pas plus vaste.
    Il semble donc qu’il n’y ait qu’une idée « acceptable » dans notre beau pays de la tolérance. Le refus de confronter les concepts et les points de vue poussent une partie du fandom SF a choisir les textes anglo-saxons.

    J'aime

    • Oui, c’est ce qui s’appelle se mettre une balle dans le pied. Quand à mon univers de Myrelingues, cette entité qui rassemble les mondes humains, pratique ce que j’appellerais « l’équilibrisme intégral », qui consiste à chercher l’équlibre parfait. Le slogan pourrait être « ni trop ni trop peu ».

      Qu’en dis-tu ? A quoi ça te fait penser ?

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s